Carte de notre traversée d'Asie du Sud-Est

2 mois et demi en Asie du Sud-est : Le bilan

Fin avril, notre tour d’Asie a pris fin. Nous avons passé 10 semaines à parcourir la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos. Nous aurions pu facilement passer les 6 mois prévus rien qu’en Asie, tant il y a de choses à découvrir et de rencontres à vivre. Je voulais donc faire un petit bilan de cette première grosse étape de notre tour du monde.

Carte de notre traversée d'Asie du Sud-Est

Pour traverser ces 4 pays, il nous aura fallu :

  • 4 passages de frontières rocambolesques
  • 38h de train (du siège moelleux à la simple banquette en bois)
  • 7 bus de nuit pour environ 70h de trajets au confort approximatif
  • 700km en scooter au fin fond de la campagne
  • 2 jours de bateau sur le Mekong
  • 600km et 1864 virages en scooter dans les montagnes de Chiang Mai
  • 1h d’avion
  • 20h de bus locaux
  • 30h en mini-van
  • 5 bateaux
  • 5 tuk-tuk
  • 4 songthaew
  • 3 taxi
  • Quelques kilomètres à vélos
  • Et de nombreux kilomètres à pied

Je ne suis pas encore revenu en détails sur chaque pays, mais en attendant de prochains articles plus exhaustifs, voici un petit bilan sur les 4 pays que nous avons traversés.

La Thaïlande

Mae hong son ThailandeNos étapes : Bangkok – Kanchanaburi – Parc National d’Erawan – Pakchong – Parc national de Khao Yai – Aranyaprathet … Chiang Rai – Chiang Mai – Pai – Sapong – Mae Hong Son – Mae Chaem – Prachuap Khiri Khan – Hua Hin

Entre les écrins de verdure des montagnes de Mae Hong Son et des parc nationaux, les magnifiques plages de Prachuap, l’histoire et la culture de Kanchanaburi et la ville animée de Bangkok, nous en avons eu pour tous les goûts.

On comprend facilement que ce pays soit devenu si touristique aujourd’hui. D’autant plus que le coût de la vie y est très bas, ce qui nous a permis de largement tenir notre budget. La Thaïlande a été pour nous le pays le moins cher des quatre, à notre grande surprise puisque nous pensions plutôt faire des économies au Laos, beaucoup moins touristique.

Les thaïlandais sont d’une gentillesse infini et le surnom de « pays du sourire » est largement justifié. Nous avons eu de bons moments avec les locaux ainsi qu’avec de nombreux voyageurs attirés, comme nous, par le coté abordable du pays et les merveilles à y découvrir.

Le Cambodge

IMG_5656Nos étapes : Siem Reap – Phnom Penh – Sianoukville – ile de Kho Rong Sanloem – Kep – Kampot et alentours

C’est le pays qui nous a le plus marqué par son histoire. L’arrivée à Phnom Phen change littéralement de l’ambiance festive de Siem Reap. Ici le traumatisme du génocide, orchestré par les Khmers Rouge dans les années 70, sont encore très présent et des lieux comme le S21 ou les killing filled sont là pour nous le rappeler. Une experience difficile à vivre mais un passage obligé pour tenter de comprendre ce pays.

Un peu plus réservés que les thaïs, les cambodgiens n’en sont pas moins sympathiques.

Mis à part les alentours de Siem Reap, le pays reste assez préservé du tourisme de masse et renferme encore des trésors naturels et archéologiques jalousement préservés.

Le Vietnam

Tam Coc VietnamNos étapes : Ho Chi Minh – Nha Trang – Hoi An et alentours – Hanoi – Tam Coc et alentours – Vinh

Le Vietnam est un pays magnifique. C’est bien sûr les immenses rizières, les temples anciens, les reliefs surréalistes des montagnes karstiques de Ninh Binh mais aussi l’agitation des grandes villes comme Ho Chi Minh ou Hanoi.

Nous avions eu quelques retours de voyageurs, pas très flatteurs sur les vietnamiens, que l’on disait rudes et malhonnêtes. Mais il n’en est rien ! Les vietnamiens ont certainement été les plus avenants. Ils venaient vers nous sans difficultés pour nous poser des questions, savoir d’où l’on venait, si l’on aimait le pays… souvent intrigués par la barbe d’Olivier d’ailleurs !

Le pays s’est bien adapté au tourisme, et nous l’avons rapidement remarqué en parcourant la ville de Hoi An, grouillant d’étrangers venu se promener dans les magnifiques ruelles de cette petite ville classée au patrimoine mondial.

Le Laos

Les lao se retrouvent en famille ou entre amis, pour célébrer la nouvelle année dans les chutes de Kuang Si

Nos étapes : Vientiane – Vang Vieng – Luang Prabang – Pakbeng – Le Mékong

Nous avons bien senti que ce pays n’est pas encore familiarisé avec le tourisme, surtout au moment de négocier les tuk-tuk. Les pauvres chauffeurs n’ont pas encore la niaque du business-man, comme leurs voisins thaï ou cambodgien. Du coup, nous étions plus sympa sur la négociation, en évitant de trop tirer les prix vers le bas, car il faut bien aussi qu’ils gagnent leur pain.

Le Laos est d’ailleurs le pays où la pauvreté m’a le plus marqué. Pour ne citer qu’un exemple, j’ai été surprise un jour de constater la course-poursuite que je venais de créer, en donnant quelques cookies à un groupe d’enfant…

Tandis que je vidais consciencieusement mon sac à dos des quelques cookies qui s’y trouvaient, pour les mettre dans un sachet, un des gamins a vite compris où je voulais en venir. Une fois le dernier cookie à l’intérieur du sachet, le gosse s’empare des victuailles et s’enfuit à grandes enjambées, dans le but de garder le butin pour lui tout seul ! Ni de une, ni de deux, les autres gamins lui courent après pour avoir leur part du gâteau ! Et là, un petit bout de chou vient vers moi avec des yeux rond comme des billes… je cherche au fond de mon sac dans l’espoir de trouver encore un précieux cookie, mais rien ! Il s’engage alors lui aussi dans la course poursuite du chapardeur. Moi qui pensais leur donner une occasion de partager, c’est raté !

Mais le plus touchant, a surement été le dernier petit gars qui m’a juste demandé ma bouteille d’eau qui était à moitié vide…

Les laos sont assez timides, mais malgré çà, ce sera certainement avec eux que nous garderons les meilleurs souvenirs, grace aux précieux moments partagés lors du festival de Pi Mai (le nouvel an). L’ambiance festive les avait soudain rendu plus ouverts et très farceurs 😉

Bilan

Malgré des records de températures pas toujours agréables, on en redemande ! L’Asie du Sud-Est est pleine de fabuleux trésors à découvrir, tant humainement que culturellement ; Sans parler des beautés naturelles qui nous offrent une belle bouffée d’oxygène et nous en mettent plein la vue.

Cette partie du globe met tout le monde d’accord et l’on comprend aisément pourquoi.

Nous sommes maintenant en Océanie où d’autres merveilles de la nature nous attendent ainsi que des rencontres inoubliables.

Publicités

2 réflexions sur « 2 mois et demi en Asie du Sud-est : Le bilan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s