Tour du monde 2016

Pourquoi un projet de tour du monde ?

Alors voilà, çà y est, la date de notre départ autour du globe approche!

Notre projet de tour du monde étant mûrement réfléchit depuis environ 2 ans, je souhaitais partager notre préparation à cette aventure avec des proches et des moins proches mais aussi avec des personnes qui aimeraient tenter l’aventure et d’autres qui hésitent peut être encore.

On trouve, sur le net, de nombreux blogs qui sont de vrais mine d’or de conseils divers et variés sur les voyages. Mon but n’est absolument pas de révolutionner le sujet, mais plutôt d’apporter notre petit grain de sable parmi les nombreuses autres expériences de voyageurs, qui m’ont aussi beaucoup aidées à préparer ce tour du monde.

A travers ce premier article, j’essais de répondre aux questions que l’on me pose souvent quand j’explique ce projet de tour du monde.

J’espère bien qu’Olivier postera bientôt un article qui exprimera aussi sa vision du voyage :).

Pourquoi j’aime voyager ?

Mon premier voyage

Mon premier « vrai » voyage hors des frontières françaises fu le Portugal, dont mon père est originaire. Ce fut un saut dans une autre époque, où les paysans montaient encore à dos d’âne et labouraient les champs sur des machines agricole d’un autre temps… Aurais-je voyagé à travers le continuum espace temps?!

J’ai été très marquée par la joie de vivre des portugais, leur accueil chaleureux et leurs efforts pour communiquer en français alors que je me débrouillais péniblement en portugais. C’est étrange de se sentir appartenir à une culture mais en même temps avoir tout à découvrir d’elle.

Mon premier « choc culturel »

Le premier voyage qui m’a vraiment marqué fut mon voyage au Japon en 2006.
Au Japon on se sent libre et en sécurité. Les gens sont respectueux les uns des autres, et dans la ville la plus peuplée du monde, je ne me sentais pas oppressée.

Les japonais respectent votre « bulle » et semblent eux même enfermés dans la leur, mais dès que vous avez besoin, vous trouverez toujours une main tendue pour vous aider. C’est dans ces moments de générosité que je reprends foi en l’être humain 😉

Le côté magique du Japon réside aussi dans son propre choc des cultures, entre les traditions ancestrales et la culture pop moderne plus occidentalisée. L’un et l’autre se côtoient, se chevauchent et s’équilibrent.

Ce pays m’a tellement plus que j’y suis retourné 4 autres fois, en 2007, 2009, 2010 et 2013… et je m’apprête à y retourner une 6ème fois cette année! Je sais, je suis incorrigible ;p

Je parlerais de ces voyages plus en détails sur ce blog 🙂

Une envie de grands espaces et de paysages à couper le souffle

Ce qui m’attire le plus dans les voyages, c’est la découverte de grands espaces et de paysages subliment qui vous arracheraient presque la larmichette à chaque fois. Se sentir si petit face aux paysages qui se présentent à nos yeux, cela remet les choses à leur place et transmet un profond sentiment de gratitude pour ce cadeau de la nature.

Les belles rencontres

Les belles rencontres, c’est ce qui fait tout le charme d’un voyage. Ce sont des moments de partage dont on se souviendra encore longtemps ; des histoires qui ressortiront lors de discussions un peu nostalgiques. C’est souvent des instants qui nous font un peu évoluer, sans même que nous nous en rendions compte. On apprend alors beaucoup des autres et surtout sur nous-même.

En bref, le but des rencontres pour moi c’est de trouver un peu d’amour et de générosité dans ce monde de brutes! 😉

Le virus du voyage

Ahh le virus du voyage… parlons-en du virus du voyage! Une fois que vous l’attrapez, il ne vous lâche plus! Et encore dans ce domaine, je pense qu’Olivier et moi sommes tout à fait raisonnables ;)… pour le moment!

Il y a un terme anglais qui résume très bien ce virus, qui est « wanderlust »: La soif de voyager!

(Mais promis, on se calmera quand même un jour)

Le déclic tour du monde ?

Cela faisait quelques mois que mon boulot me pesait, bien que je fasse un métier passionnant. Je venais d’enchaîner 2 années assez difficiles et chargées en stress… Avec du recul cela faisait bien plus longtemps que je ressentais un certain mal-être au travail. Dans ces cas là, on ferme souvent les yeux, car on se dit que c’est normal, qu’on passera bientôt à autre chose… mais le temps passe et rien ne change, malgré 3 changements de postes.

Bref, j’avais besoin d’une vraie coupure avec le sempiternel métro-boulot-dodo !

Et heureusement qu’Olivier m’a soutenue dans mon envie de break avec ce train-train. Je réalise que j’ai de la chance de vivre avec quelqu’un qui partage ma passion du voyage. Je pense sincèrement qu’un tour du monde en solo est exceptionnel, et c’est une expérience que j’aurais bien tenté. Mais j’avoue qu’un tour du monde avec sa moitié n’a pas de prix. Et comme le dit si bien Chris McCandless :

Le bonheur n’est réel que s’il est partagé.
Chris McCandless – Into the Wild

Pourquoi voyager aussi loin ?

Sans vouloir faire de généralités, je pars du principe que plus le voyage est lointain, plus la claque culturelle sera grande!

Et comme je dois être un peu maso, j’ai envie de me prendre le plus de claques possibles. Etre surprise et découvrir d’autres façons de penser, de vivre, de voir la vie…

Pourquoi maintenant ?

La crise de la trentaine? C’est pas un peu cliché?!
Mais non loin de ce cliché, je pense que c’est le moment où l’on a assez de recul pour savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veux plus…

C’est vrai qu’aujourd’hui il est vraiment facile quand on a 20 ans de partir étudier à l’étranger et en profiter pour voir un peu le monde (nous on avait seulement Erasmus lol). C’est génial, j’aurais adoré le faire il y a 10 ans. Aujourd’hui je me dis que ce n’est pas plus mal car ce voyage n’aura pas la même saveur que si je l’avais fait à la vingtaine.

Je me dis aussi que c’est l’âge et le moment pour moi de partir tant que j’ai la patate et le temps de le faire. Je réserve les voyages en Europe et le tour de France pour mes vieux jours 😉

Qu’est-ce qui me motive ?

La vie a fait de nous des sédentaires, mais pourquoi? Pourquoi rester planté là alors que le monde est si vaste et rempli de merveilles à découvrir et de rencontres qui ne demandent qu’à être vécues?

J’ai bien sûr envie, comme la plupart des personnes, de me poser, trouver mon « chez moi », mais avant cela j’ai besoin de découvrir tout ce qu’il y a autour.

Envie d’être surprise, émue, choquée, étourdie, perdue… Envie d’échanger, de partager, d’aimer, de ne pas aimer, de pleurer, de rire… bref de vivre!

Une citation résume assez bien tout çà…

On voyage non pas pour échapper à sa vie,
mais pour que la vie ne nous échappe pas.

Découvrez les étapes prévues pour notre TDM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s